Vous naviguez dans EroticFeel France depuis États-Unis et nous avons une page web spécifique pour votre pays. Nous ne livrons pas à États-Unis par le biais de cette version, pour cela vous devez changer de version. Voulez-vous continuer à naviguer dans EroticFeel France ou préférez-vous changer pour le site de États-Unis ?

Palpez-vous, palpez-vous beaucoup

Selon le nouveau livre du Dr Kristi Funk (une chirurgienne américaine spécialisée dans le cancer du sein) titré ‘Seins : apprenez à les connaître’, pour prendre soin de la santé des seins il faut que vous réalisiez l’auto-palpation chez vous. Ce qui est vraiment important c'est que l'on puisse comprendre la maladie et que l'on chasse la peur et tous les préjugés qui peuvent nous provoquer de l'anxiété. Le cancer, et spécifiquement le cancer du sein, a été vraiment stigmatisé dans le passé, mais il y a longtemps que ce type de cancer n'est plus un synonyme de mort. Même si ce type de cancer peut aussi toucher les hommes, il est beaucoup plus fréquent dans le cas des femmes. Si fréquent qu’une femme sur huit ou neuf a été, est, ou sera touchée par le cancer du sein tout au long de sa vie. Certainement, ça fait peur, il ne faut pas faire semblant d'être courageuses. Ce n'est pas une bataille, personne ne gagne et personne ne perd. Vous n'avez pas besoin d`être toujours heureux, c'est normal d’éprouver différents états d'esprit et personne ne devrait vous le reprocher, non plus vous-même. Or, les chiffres sont exceptionnels. Selon la plupart des fondations et associations consacrées à la recherche contre le cancer, grâce aux progrès de la recherche scientifique, les traitements améliorés et le dépistage précoce, entre 76% et 87% (selon le pays) des patientes sont en vie 5 ans après le diagnostic, et les chances de guérison sont encore meilleures quand on détecte le cancer à un stade précoce. C'est une bonne raison pour faire attention, n'est-ce pas ?

Dès que les programmes de dépistage ont été instaurés, les mammographies ont réduit la mortalité par cancer du sein, en permettant une prise en charge plus précoce, une information difficile à quantifier en ce qui concerne l'incidence des examens d'auto-palpation. L’auto-palpation n'est pas une méthode infaillible, mais elle n'est pas du tout inutile. L'auto-palpation et les mammographies ne sont pas des méthodes exclusives l'une de l'autre. Même si vous examinez vous-même vos seins et vous ne remarquez aucune anomalie, cela ne veut pas forcement dire qu'elle n'existe pas. Si vous êtes une femme entre 45 et 50 ans, la mammographie peut devenir une vraie bouée de sauvetage. Mais il va de soi qu’il y a beaucoup de femmes qui sont allées chez le médecin parce qu'elles ont détecté une petite boule dans le sein ou parce qu'elles ont détecté une autre anomalie visible. Alors, on répète, n'arrêtez pas de vous palper, se familiariser avec les propres seins est littéralement vital.

Et comment est-ce que je peux procéder à la palpation des seins pour détecter un éventuel cancer du sein ?

La fréquence idéale serait de pratiquer un auto-examen des seins chaque mois, la semaine après le cycle menstruel. Chez les femmes ménopausées, fixez-vous une date précise (début de mois ou fin de mois par exemple) pour ne pas l'oublier et pour faire de cette pratique une habitude quotidienne. Même si cette maladie n'est pas aussi fréquente chez les hommes, ils peuvent procéder à la palpation des seins de la même manière. Tout d’abord il faut observer. Installez-vous debout face à un miroir, torse nu et examinez vos seins les bras le long du corps. Recherchez aucun changement ; c'est pour cela qu'il est très important de connaître vos seins à la perfection. Recherchez aucune anomalie visible comme un changement de la peau, une petite dépression, une rougeur, une asymétrie, un petit pli, une plaie, un creux, une protubérance, une texture de peau d'orange. Maintenant recommencez les bras levés au-dessus de la tête et observez encore une fois : Remarquez-vous quelque chose de différent dans la forme et la dimension de vos seins ? Chaque détail peut être significatif. Un mamelon qui se retourne vers l’intérieur peut être un motif suffisant pour aller chez le médecin.

Après l'observation il faut procéder à l'auto-palpation. Allongée ou bien debout, comme vous vous sentez plus confortable, levez un bras et avec les trois doigts de l'autre main (l'index, le majeur et l'annulaire), palpez-vous le sein du même côté que le bras levé, en passant bien sur tout le sein. N’oubliez pas le mamelon et l'aréole. Vous pouvez vérifier le sein de haut en bas, de gauche à droite ou en faisant de petits cercles. Ce qui est vraiment important c'est de bien connaître le tissu de vos seins afin de pouvoir identifier aucune boule ou masse. Maintenant venez placer votre main gauche derrière votre tête et palpez votre sein gauche avec la main droite, en commençant par l'aisselle vers le sein et en faisant de petits cercles. Faites de même sur l'autre sein. Faites attention aux aréoles et les mamelons, pincez-le doucement pour vérifier s'il y a du liquide qui sort.

Très important : n’ayez pas peur si vous remarquez une boule. Aller chez le médecin est toujours une bonne idée mais vous devriez savoir que le tissu glandulaire des seins pourrait être facilement pris par de petites boules. Voilà pourquoi le fait de connaître vos seins est vraiment important.

Des rumeurs et des bobards sur le cancer du sein et ses causes

On ne veut pas laisser passer l'occasion de vous rappeler que tout ce que vous pouvez lire sur Internet n'est toujours vrai, loin de là. En fait, si vous cherchez sur Google "Pourquoi suis-je tellement fatigué ?", la plupart des résultats vous diront sans égards que vous êtes proche de la mort. La Toile est pleine de mensonges, le citron ne soigne pas le cancer et le café ne le provoque pas. En cas de doute, la réponse est toujours, toujours chez le médecin. Seulement pour démentir certains des mensonges les plus communes : les soutien-gorge à armatures ne provoquent pas le cancer, comme ne le font pas non plus le déodorant, le soja, les édulcorants artificiels ou la caféine. Un autre des ragots les plus dangereux c'est celui qui affirme que les mammographies provoquent le cancer de la thyroïde, énergiquement non. Le régime, malheureusement, ne soigne pas le cancer, et les pseudo-thérapies ne le font pas non plus, il n'y a pas de solutions magiques.

Connaissez votre corps, palpez-le, touche-le, cajolez-le. Et en cas de doute, allez chez le médecin. Vous n'êtes pas seule.