Le Sila de LELO, une véritable ode au clitoris pour crier « Eurêka ! »

EroticFeel 23/11/2020

« La sexualité féminine a été enfermée dans la honte et l'ignorance depuis le début des temps. Il n'est donc pas surprenant que les gens ne connaissent pas leur anatomie. C'est notre héritage culturel », a déclaré l'urologue australienne Helen O'Connell dans une interview au quotidien espagnol El País. Un héritage maudit et infâme, certains reçoivent des titres de noblesse et des palais et nous, les femmes, l'honneur de l'obscurantisme. En fait, nous aurions préféré une parcelle de terre pour y planter des pommes de terre. Les hommes prennent du plaisir à pénétrer et nous, bien sûr, nous devons prendre du plaisir à être pénétrées. Eh bien, préparez-vous car il s'avère que l'organe fantastique qui a été répudié, dénigré, condamné à l'oubli et dans le pire des cas mutilé (une atrocité encore pratiquée dans certaines parties du monde) cache toute la magie du plaisir à l'intérieur. Ce petit bouton n'est pas exactement un bouton. C'est bien plus que ce que nous voyons : il mesure entre 8 et 12 centimètres, il a deux fois plus de terminaisons nerveuses que le gland du pénis (plus précisément 8 000) et c'est le seul organe humain qui sert exclusivement à nous rendre heureux. La question est la suivante : lui accordons-nous l'attention qu'il mérite ? Jugez par vous-mêmes. Selon une étude menée auprès de 52 000 Américains et publiée dans « Archives of Sexual Behaviour » en 2018, 95 % des hommes hétérosexuels atteignent l'orgasme en compagnie, ce que font seulement 65 % des femmes hétérosexuelles.

Une illustration de la dessinatrice espagnole Flavita Banana montre une fille qui regarde ses parties génitales avec un stimulateur clitoridien dans la main tout en s'exclamant « et dire que c'est le capitalisme qui t'a fait sortir de l'obscurité ! ». Le dessin ne pouvait pas mieux dépeindre la réalité que nous vivons. L'industrie des sex toys a normalisé la masturbation féminine, la stimulation du clitoris, les conversations à ce propos, a fait couler beaucoup d'encre dans des publications en tous genres, a mis le sujet sur la table et le plaisir à portée de main. Le LELO Sona a été et est toujours un succès retentissant, c'est l'un des stimulateurs effet succion les plus vendus au monde, avec la particularité additionnelle qu'il s'agit aussi d'un jouet de luxe, comme le sont tous les produits conçus par la marque suédoise. Car lorsque nous achetons un stimulateur clitoridien, ce que nous voulons, c'est qu'il nous fasse à nouveau croire au Père Noël, et pour y parvenir, LELO fait un pas en avant et présente Sila.

L'avons-nous testé ? Bien sûr, on l'a testé et en profondeur. Ce stimulateur petit et joli qui ressemble à un coquillage marin a fredonné des chants de sirènes pour nous. Inspiré de la technologie du Sona, il dispose d'une bouche beaucoup plus large pour une stimulation intégrale du clitoris. Sans besoin de contact direct et au moyen d'ondes soniques qui bougent au rythme de huit modes différents, le plaisir se fraye un chemin jusqu'au centre même de la terre. Il commence par un léger murmure, un chatouillement qui éveille les sens pour avancer vers des pulsations si puissantes qu'elles semblent être l'œuvre de Bonham lui-même, le batteur de Led Zeppelin.

Rechargeable, complètement étanche pour des bains plus inspirants que ceux d'Archimède et silencieuse pour le plaisir le plus discret, le Sila est fait de silicone médical hypoallergénique si doux que la jouissance commence par un simple toucher. LELO a étudié minutieusement l'anatomie féminine, concevant l'objet de plaisir ultime. Laissez-vous dorloter et vous crierez aussi « eurêka » ! Parole d’EroticFeel.

Si vous êtes à la recherche d'autres références, la sexologue et écrivaine Valérie Tasso définit ainsi ce bijou :

Non. Ce n'est pas un simple masseur clitoridien comme on pourrait le croire... Bien qu'il utilise des ondes sonores tout comme le SONA 2 CRUISE, de sorte qu'il n'y a pas de contact direct avec votre clitoris et qu'il peut donc stimuler même la partie interne de cet organe de plaisir, il possède une particularité non négligeable : sa bouche est plus grande et plus large que celle du SONA, comme ça il couvre une partie plus grande de la zone intime, en plus de votre clitoris, et vous pouvez parcourir toute votre plateforme orgasmique à votre guise.

Quand j'ai essayé SILA, j'ai inévitablement commencé à le comparer au SONA 2 CRUISE. L'un n'est pas meilleur que l'autre. Ils sont différents et, pourquoi pas, complémentaires. À mon goût, SILA possède une stimulation plus douce et plus progressive pour vous faire atteindre un orgasme très sensuel. Je l'appelle « escargot » parce que sa forme me rappelle celle de ce mollusque, à cause de sa forme ronde mais aussi parce que la sensation de plaisir que l'on ressent avec SILA monte en spirale, comme les spirales qui dessinent la coquille de l'escargot. De plus, son toucher est si onctueux grâce au silicone médical antibactérien ultra-doux de LELO que c'est un plaisir de l'avoir dans la main et entre les jambes.

Voici un truc pour jouir doublement : utilisez SILA pour commencer à vous masturber. Et puis continuez avec SONA 2 CRUISE... Si vous n'avez pas encore atteint le plaisir. Franchement, j'en doute ! ;-)

Vous naviguez dans EroticFeel depuis États-Unis et nous avons une page web spécifique pour votre pays. Nous ne livrons pas à États-Unis par le biais de cette version, pour cela vous devez changer de version. Voulez-vous continuer à naviguer dans EroticFeel ou préférez-vous changer pour le site de États-Unis ?