Sexe et sextoys pendant la grossesse, tout ce que vous devez savoir

Détruisons les mythes et les préjugés et mettons nos craintes sur la table. Il y a longtemps, même les spécialistes déconseillaient d'avoir des rapports sexuels pendant la grossesse parce qu'ils les jugeaient dangereux, et de nos jours, de nombreux parents débutants sont confrontés à des craintes légitimes qu'il convient de clarifier pour ne pas passer un mauvais moment, mais bien au contraire. Peut-on avoir des relations sexuelles pendant la gestation ? Les pratiques de pénétration, sont-elles nocives ? Qu'en est-il du sexe anal ? Est-il déconseillé d'utiliser des sextoys ? Le sexe, peut-il provoquer un avortement ou accélérer l'accouchement ? Voyons, tout d'abord, nous nous sommes mis entre des mains expertes et avons consulté l'une des gynécologues et obstétriciennes de l'un des hôpitaux publics les plus prestigieux d'Espagne. La première chose qu'elle dit clairement est que « la sexualité pendant la grossesse est tout un monde », que toutes les femmes ne sont pas égales et que toutes les grossesses ne le sont pas non plus. Néanmoins, et à moins que vous n'ayez un problème spécifique dont le médecin vous informera à coup sûr, comme un dossier médical de fausses-couches de cause inconnue, une menace d’accouchement prématuré, des saignements ou placenta prævia, le sexe pendant la grossesse est non seulement sans danger, mais il est tout à fait recommandé. « Nous encourageons toujours les rapports sous toutes leurs formes », affirme la spécialiste.

Ne vous inquiétez pas, tout comme le bébé ne tombera pas subitement pendant que vous êtes en train de marcher, la pénétration ne peut pas lui faire de mal, le pénis n'est pas une arme de destruction de masse. Il convient de rappeler que le fœtus est protégé par le liquide amniotique et les parois épaisses de l'utérus, qui sont elles-mêmes scellées par une membrane muqueuse qui le protège aussi. Et la stimulation anale ? « Si le couple est habitué, il n'y aura pas de problème ». Le sexe ne provoque pas l'avortement et n'accélère pas l'accouchement. « La croyance qu'il peut accélérer l'accouchement est un mythe non prouvé auquel je ne fais pas confiance. Il est basé sur l'idée que les contractions orgasmiques peuvent générer celles de l'accouchement. Cependant, elles n'ont rien à voir l'une avec l'autre. »

Sextoys et l’usage de boules de Geisha pendant la grossesse

Nous allons aborder maintenant la pertinence d’utiliser des sextoys pendant les mois de gestation. Notre gynécologue traitante précise que ceux à usage externe (stimulateurs à succion, vibromasseurs et masseurs pour stimuler la partie externe du vagin ou du clitoris) ne présentent aucun problème ni contre-indication d'aucune sorte. Quant aux jouets qui sont introduits dans le vagin, « je ne recommanderais que ceux fabriqués en silicone médicale et j'éviterais ceux de grandes dimensions et ceux qui vibrent, car, bien qu'il n'ait pas été étudié qu'ils puissent avoir un effet négatif sur le fœtus, je ne les conseillerais pas ». Bien que normalement vous deviez prendre soin de la propreté des jouets érotiques, pendant la grossesse vous devez pousser l'hygiène à l'extrême pour éviter les infections. Et qu'en est-il de l'utilisation des lubrifiants ? « Toujours de base aqueuse ».

Et maintenant, nous allons pénétrer dans le monde des exercices du plancher pelvien. Comme vous le savez, l'idée est de contracter les muscles comme si l'on voulait faire pipi et de les détendre ensuite. Un plancher pelvien tonifié, en plus d'améliorer la qualité des orgasmes, prévient les fuites d'urine et les prolapsus. « À partir du deuxième trimestre, nous recommandons l'utilisation de boules de Geisha pour renforcer le plancher pelvien en vue du post-partum. Il faut préciser que même si vous avez un accouchement par césarienne, le plancher pelvien souffre et tout ce que vous ferez à partir de la grossesse ne vous fera pas de mal. »

« Les hormones ont des hauts et des bas pendant la grossesse. Le désir sexuel de certaines femmes augmente tandis que celui d'autres diminue ». Cela dépend aussi du trimestre, explique-t-elle. Pendant les premiers mois, les nausées et la gêne peuvent diminuer la libido, dans le deuxième mois, les hormones favorisent généralement l'envie d'avoir des rapports sexuels et dans le troisième mois, le ventre peut compliquer la recherche d'une position confortable. Vous voyez donc que, sauf si le médecin indique qu'il y a une contre-indication, la sexualité peut être pratiquée sous toutes ses formes tant que le désir (et la force) vous accompagne.

Vous naviguez dans EroticFeel depuis États-Unis et nous avons une page web spécifique pour votre pays. Nous ne livrons pas à États-Unis par le biais de cette version, pour cela vous devez changer de version. Voulez-vous continuer à naviguer dans EroticFeel ou préférez-vous changer pour le site de États-Unis ?